La Semaine Sainte en Espagne

Vous avez décidé de visiter l’Espagne en mars ou avril ? il se peut que votre voyage coïncide avec la Semaine Sainte espagnole. Pâques quoi, me direz-vous. Mais la Semaine Sainte en Espagne est bien plus importante que Pâques peut l’être dans le reste de l’Europe ou en Amérique du Nord. Après les fêtes de Noël (l’ordre d’importance des dates n’étant pas le même ici non plus, mais ce sera l’objet d’un autre article), la Semaine Sainte est la seconde période de fêtes majeure en Espagne.

 

Semana Santa

 

Les dates de la Semaine Sainte

Les dates de cette semaine varient chaque année : selon la tradition catholique, très ancrée en Espagne, elle commence le Dimanche des Rameaux et s’achève le Dimanche de Pâques.
Cette année : du 25 mars au 1er avril 2018
Et l’année prochaine : du 14 au 21 avril 2019

 

La Semaine Sainte, période de vacances

Tout le monde profite de deux jours fériés (différents selon la communauté autonome), qui tombent entre le jeudi, le vendredi saint et le lundi de Pâques. Comme il s’agit de la première période de vacances de l’année après les fêtes de Noël, et qu’elle tombe en général au tout début des beaux jours, la grande majorité des espagnols en profite pour prendre des vacances (bien souvent la semaine complète) et partir, que ce soit en bord de mer, dans leur ville natale, voire voyager à l’étranger. Si vous voyagez en Espagne à cette période, pensez donc à réserver votre hébergement et vos billets à l’avance car les prix montent vite !

 

Semana Santa

 

La Semaine Sainte, fête religieuse avant tout

Selon la tradition catholique, très ancrée en Espagne, la Semaine Sainte commence le dimanche des rameaux et s’achève le dimanche de Pâques. Elle est donc à la fois une période de recueillement en commémoration de la Passion du Christ, mais aussi de liesse avec celle de sa résurrection.

A cette occasion, des processions sont organisées à travers de nombreuses villes du pays. Les confréries religieuses effectuent ces processions vers la cathédrale de la ville puis de retour à leur point de départ, au cours desquelles elle portent des autels richement décorés en hommage au Christ, à la Vierge ou à un Saint. Ces processions, silencieuses ou accompagnées de musiques selon l’occasion, peuvent être spectaculaires et pour un public non-averti, être un véritable spectacle culturel. On peut donc bien évidemment y assister en tant que touriste, en prenant le soin de respecter la tradition religieuse qui l’accompagne, qui peut être par exemple de maintenir le silence.

 

Les symboles la Semaine Sainte en Espagne

Les images des processions

Les processions sont les événements les plus marquants de la Semaine Sainte. Et au centre de ces processions, on peut admirer les images religieuses. Ces statues parfois très imposantes somptueusement décorées et portées par plusieurs paires de bras représentent le Christ, la Vierge ou un Saint Patron. Elles peuvent être parfois très percutantes, comme lorsqu’elles représentent le Christ portant la Croix. Préparées pendant des semaines voire des mois par les confréries locales, elles sont somptueuses et valent la peine d’être admirées.

 

Les costumes des nazaréens

Les Nazaréens sont une confrérie catholique très présente en Espagne et notamment en Andalousie. Au cours de la Semaine Sainte, elle exécute des processions avec stations de pénitence devant des édifices religieux. Il s’agit donc de processions solennelles. Les costumes des nazaréens sont très particuliers et constituent une attraction de la Semaine Sainte à part entière. Les membres de la confrérie sont entièrement cachés sous des capes et des capirotes (hautes capuches pointues), en souvenir des pénitents de l’Inquisition. Ne prenez donc pas peur en les voyant !

 

Les femmes en mantille

Pour assister aux processions de la Passion du Christ, les femmes revêtent la traditionnelle mantille en signe de deuil. Voile de dentelle noir recouvrant la tête et les épaules porté avec une robe noire, il constitue un costume typique caractéristique du folklore espagnol.

 

Les chants

Les chants qui accompagnent les processions en honneur à la Passion du Christ sont connus sous le nom de Saetas. Principalement interprétée lors des procession solennelles de la Semaine Sainte, et notamment en Andalousie, la Saeta se chante depuis un balcon lors du passage de la procession.

 

Les orchestres

Des groupes de musique accompagnent de nombreuses processions de la Semaine Sainte avec des musiques religieuses traditionnelles, dont les instruments dominants sont les tambours et les cuivres.

 

La gastronomie typique

Comme toute fête traditionnelle, la Semaine Sainte a ses plats typiques. Envie d’un plat sucré ? Goûtez une délicieuse Torrija (sorte de pain perdu), un Buñuelo (« beignet ») ou du riz au lait (Arroz con leche). Plutôt salé ? Optez pour un Potage de Vigilia (« Soupe de la veille », potage de légumes à la morue marquant la fin du Carême) ou un Buñuelo de Bacalao (« Beignet de morue »).

 

Les palmes blanches

Traditionnelles de la ville d’Elche (plus grande palmeraie d’Espagne et d’Europe), mais que l’on peut retrouver dans d’autres villes d’Espagne, par exemple à Madrid, les palmes blanches sont un symbole de la Semaine Sainte. Il s’agit de feuilles de palmier qui sont préparées et récoltées selon une méthode artisanale bien précise initiée depuis l’été précédant la Semaine Sainte. Les palmes sont ensuite transformées manuellement en véritables sculptures que les pratiquants de l’Eglise catholique feront bénir à l’occasion du Dimanche de Rameaux. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site de l’office du tourisme d’Elche (à lire avec un traducteur automatique si vous ne parlez pas espagnol car non disponible en français).

 

Semana Santa

 

Les processions incontournables de la semaine Sainte en Espagne

Séville : la Madrugá

La procession la plus importante de Séville a lieu dans la nuit du Jeudi au Vendredi Saint. Elle est connue sous le nom de Madrugá (abréviation de madrugada, « aube » en français). Les processions partent de la Basilique de la Macarena à partir de minuit, et durent une bonne partie de la nuit. Ces processions sont accompagnées de Saetas particulièrement appréciées du public.

 

Malaga : Procession des Légionnaires

A Malaga, c’est le Jeudi Saint qui est particulièrement attendu par la foule. C’est le jour où la Légion Etrangère et la Marine espagnoles portent le « Christ de la Bonne Mort » (Cristo de la Buena Muerte) dans la ville depuis le port de Malaga.

 

Zamora : Procession des Capes Brunes

C’est la nuit du Mercredi Saint qui est particulièrement importante à Zamora : à minuit, les « Capes Brunes » (Capas Pardas) débutent leur procession depuis l’église San Claudio de Olivares. Leurs costumes sont particulièrement impressionnants, et chaque membre porte un chandelier de fer, qui constituent le seul éclairage de la ville lors de l’évènement. Ils parcourent la ville avec la figure du Santísimo Cristo del Amparo (« Très Saint Christ de la Protection ») pour arriver sur la place San Claudio où elles entonneront le Misere espagnol avant de retourner vers le temple de départ. Cette procession très solennelle est particulièrement marquante.

 

Cuenca : las Turbas

A l’aube du Vendredi Saint a lieu à Cuenca la procession des Turbas (grondement des tambours qui ouvrent la procession), également connue sous le nom de « Chemin du Calvaire » (Camino del Calvario). Lors de cet évènement auquel assiste un très grand nombre de personnes, la foule recrée les huées subies par le Christ sur son chemin de croix.

 

Tolède : Procession du Christ Rédempteur

A Tolède, la nuit du Mercredi Saint est la plus attendue de la semaine. A son occasion, la figure du Christ Rédempteur (Cristo Redentor) est sortie du monastère Santo Domingo el Real un peu avant minuit, et parcourt les rues étroites de la ville. Les porteurs doivent parfois se mettre presque à genoux sur leur parcours pour pouvoir passer dans certaines rues, ce qui rend cette procession solennelle particulièrement éprouvante.

 

Madrid : Procession du Saint Christ des Arbalétriers

Plusieures processions ont lieu à Madrid, et la plus impressionnante est probablement celle du Santo Cristo de los Alabarderos (« Saint Christ des Arbalétriers »), puisqu’elle part du Palais Royale. Elle a lieu le Vendredi Saint à 19h, et la Garde Royale y participe.

 

Semana Santa

 

Même sans avoir de conviction religieuse, la Semaine Sainte est un évènement qui vaut la peine d’être vécu en Espagne tant il est impressionnant à observer et son atmosphère est particulière. Nous vous conseillons donc vivement de prévoir un voyage en Espagne à cette période si vous ne l’avez jamais encore jamais fait, et particulièrement dans l’une des régions où la Semaine Sainte est vécu intensément. Et si votre choix se porte sur une autre destination, vous devriez également passer un séjour inoubliable puisque toute l’Espagne est en effervescence à cette période et vous devriez en revenir avec des souvenirs plein la tête. Avez-vous déjà vécue la Semaine Sainte à l’espagnole ?


Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Facebook • Twitter • InstagramPinterest

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.