Iles Canaries : laquelle choisir pour partir en vacances ?

Qui n’a jamais rêvé de vivre un printemps éternel ? Avoir le soleil toute l’année, accès à la plage, profiter de la chaleur sans qu’elle ne soit pour autant étouffante… Si je vous dis que cela existe en Europe, j’imagine que vous aurez du mal à me croire. Et pourtant, vous pouvez trouver cela en territoire espagnol, à trois petites heures d’avion de Madrid. Ce fût d’ailleurs mon quotidien pendant un peu plus d’un an avant que je n’emménage dans la capitale du pays. Je vivais dans les Iles Canaries, et je les ai quittées non sans un pincement au cœur.

Les Iles Canaries sont une communauté autonome d’Espagne située au large des côtes sahariennes, au beau milieu de l’océan Atlantique. Elles sont constituées de sept îles, divisées en deux provinces de la façon suivante :

Las Palmas : Grande Canarie, Lanzarote, Fuerteventura

Santa Cruz : Tenerife, La Palma, La Gomera, El Hierro

Las Palmas et Santa Cruz sont les capitales respectives des îles de Grande Canarie et de Tenerife, qui sont les deux plus grandes, mais aussi les deux plus peuplées et les principaux centres d’activités des îles.

Je vous propose de partir à la découverte des sept îles :

 

Grande Canarie

Le nom de cette île ne vous est peut-être pas inconnu et pour cause : il s’agit de l’une des principales destinations touristiques d’Espagne. Peuplée de quelques 850.000 habitants, dont 400.000 pour sa capitale Las Palmas, Grande Canarie est loin d’être une île déserte. Que vous soyez plutôt citadin, amoureux de la nature, que vous préfériez la montagne ou la plage, le sport ou les visites culturelles, vous ne vous ennuierez pas si vous décidez d’y faire un séjour. Grande Canarie est une ìlle aux paysages très variés avec une zone montagneuse et verte en son centre (bien qu’il ne s’agisse pas de l’île la plus arborée suite à la déforestation de l’époque coloniale), des reliefs de falaises à l’ouest et au nord, et un véritable petit désert au sud. Cette zone sud de l’île (Maspalomas, Puerto Rico, Mogan) avec son climat chaud toute l’année et ses belles plages est la plus prisée des touristes, mais je ne peux que vous conseiller de parcourir l’intégralité de Grande Canarie.

Les principaux sites à voir sont les Dunes de Maspalomas, le centre historique de Las Palmas avec notamment la Casa de Colón (musée le plus visité des Canaries retraçant le passage de Christophe Colon sur l’île avant de partir à la conquête du continent américain) et la Cathédrale des Canaries, le Roque Nublo avec son sommet le Pico de las Nieves culminant à 1.949 mètres, l’église d’Arucas (véritable cathédrale) ou encore l’auditorium Alfredo Klaus situé sur la magnifique plage urbaine de Las Canteras. C’est sur cette île que j’ai vécu, et je compte bien vous en dire plus à son sujet sur ce blog !

Gran Canaria

Playa de Tufia, Grande Canarie

 

Gran Canaria

Dunes de Maspalomas, Grande Canarie

 

Gran Canaria

Puerto de Mogan, Grande Canarie

 

Gran Canaria

Arguineguin, Grande Canarie

 

Gran Canaria

Gran Canaria

Roque Nublo, Grande Canarie

 

Lanzarote

Appartenant également à la province de Las Palmas,  Lanzarote est siuée au nord-est de l’archipel des Canaries. Elle est connue comme l’île des volcans en raison de la couche de lave qui recouvre une grande partie de sa superficie suite à une longue période d’éruptions au cours du XVIIIº siècle. On peut d’ailleurs voir les traces de cette activité volcanique récente en visitant le parc national de Timanfaya dans lequel on peut observer de véritables paysages lunaires.

La ville d’Arrecife, capitale de l’île, mérite également visite : le contraste entre ses habitations blanches et la pierre de roche volcanique noire est très esthétique. Au centre de la ville vous trouverez son point de vue le plus connu : le Charco de San Gines, bras de mer autour duquel est regroupé la majeure partie de l’activité locale.

Ne loupez pas non plus la zone vinicole de La Geria, la plage de Papagayo (véritable petit paradis), les oeuvres de l’artiste César Manrique (sa fondation, les Jameos del Agua, le Mirador del Río), les salines de Janubio, ou encore le point de vue sur la toute petite île de La Graciosa (que vous pouvez également visiter si vous en avez le temps !).

Vous trouverez de nombreuses photos à 360º telles que celle-ci sur ce blog, cliquez et faites glisser dans n’importe quel sens, ou faites pivoter votre téléphone, pour en voir l’intégralité !

 

Lanzarote

Charco de San Gines, Arrecife, Lanzarote

 

Lanzarote

Arrecife, Lanzarote

 

Lanzarote

Crique de Famara, Lanzarote

 

Lanzarote

Parc National de Timanfaya, Lanzarote

 

Lanzarote

Los Hervideros, Lanzarote

 

Fuerteventura

Troisième île principale de la province de Las Palmas, Fuerteventura est un véritable désert : si vous êtes à la recherche d’eaux cristallines et de sable blanc, ses paysages devraient vous plaire ! Son climat est arride, mais les vents qui traversent l’île le rendent supportable : prévoyez même de trouver des plages protégées du vent pour pouvoir vous baigner (on n’y pense pas toujours car cet élément ne transparaît pas sur les photos !). La visite de l’île consistera donc principalement en la visite de ses parcs naturels, Corralejo et Jandía, qui sont grandioses : c’est probablement sur cette île que j’ai réalisé mes plus beaux clichés des Canaries. Sa petite capitale Puerto del Rosario ainsi que le centre historique de Betancuria sont également des points de visite incontournables.

En ce qui concerne les plages, les plus belles sont celles de Costa Calma au sud-est, et celle de Cofete au sud-ouest. Enfin, si vous avez un peu de temps, faites la traversée vers l’île de Lobos, petit îlot au large de Fuerteventura sur lequel vous vous sentirez comme un Robinson.

Fuerteventura

Parc naturel de Corralejo, Fuerteventura

 

Fuerteventura

Puerto del Rosario, Fuerteventura

 

Fuerteventura

 

Fuerteventura

Plage de la Concha, Fuerteventura

 

Fuerteventura

Plage de Cofete, Fuerteventura

 

Tenerife

Tenerife, capitale de la province de Santa Cruz, est surnommée l‘île du printemps éternel grâce à son climat doux et agréable, constant tout au long de l’année. Avec ses 2.000 km2 et ses 900.000 d’habitants, il s’agit de l’île la plus étendue et la plus peuplée des Canaries. Dominée par la montagne du Teide, siégeant au milieu du parc national du même nom, Tenerife présente le sommet le plus haut d’Espagne, celui-ci surplombant l’île à 3.718 mètres d’altitude. Le parc est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme l’est également la ville pittoresque de San Cristóbal de La Laguna, seconde ville de l’île après sa capitale Santa Cruz de Tenerife. Capitale où se déroule tous les ans l’un des principaux carnavals au niveau mondial… C’est dire si Tenerife ne manque pas d’attraits !

En plus de sa nature abondante et de ses villes et villages pittoresques, l’île est connue pour ses plages (les plus importantes étant Los Cristianos et Las Américas) visitées par non moins de 5 millions de touristes à l’année. Et si vous voulez éviter les plages bondées, vous pourrez toujours prendre un bain de soleil à Las Teresitas, plage de la ville de Santa Cruz, et partir à la découverte de l’arrière-pays.

Tenerife

Tenerife

Santa Cruz de Tenerife

 

Tenerife

Tenerife

San Cristobal de la Laguna, Tenerife

 

Tenerife

Plage de las Teresitas, Tenerife

 

Tenerife

El Teide, Tenerife

 

La Palma

De toutes les îles des Canaries, La Palma est celle pour laquelle j’ai eu le plus gros coup de cœur : ce n’est pas pour rien qu’elle est surnommée La isla bonita (« la belle île »). Sa capitale est Santa Cruz de La Palma (à ne pas confondre avec Santa Cruz de Tenerife donc !), ville dont le centre historique vaut le détour. Il s’agit de l’île présentant le second relief le plus haut, avec sa montagne centrale, le Roque de los Muchachos, dominant à 2.426 mètres d’altitude. Elle possède également le plus grand cratère volcanique au monde  en son centre, au sein du parc national de La Caldera de Taburiente. L’île ayant une superficie peu étendue, elle est toute en relief et il faut prévoir un peu de temps pour en faire le tour. Les routes de l’île sont très bien entretenues et permettent d’apprécier sa nature abondante en la parcourant toute entière. Arrêtez-vous à proximité de la forêt de Los Tilos pour vous y promener, son ambiance est presque magique.

La Palma est également une destination astrotouristique : elle possède l’un des plus grands observatoires internationaux, celui du Roque de los Muchachos, et elle est protégée de la pollution lumineuse pour que l’observation des astres ne soit pas gênée. Personnellement je n’ai qu’une hâte : retourner à La Palma !

La Palma

La Palma

La Palma

Santa Cruz de la Palma

 

La Palma

La Palma

Roque de Los Muchachos, La Palma

 

La Gomera

Le temps semble s’être arrêté sur l’île de La Gomera : peut-être est-ce dû au laurisilva, masse de végétation préhistorique observable dans le parc national de Garajonay qui recouvrait autrefois les tropiques et qui a été conservée sur l’île grâce à son climat tempéré. Peut-être s’agit-il également du silbo gomero (« sifflement de la Gomera ») que l’on peut écouter à travers les montagnes : langage hérité des aborigènes de l’île, il permet aux habitants qui le pratiquent de communiquer entre eux d’un côté de l’île à l’autre sans téléphone portable ! Toute en relief, l’île de La Gomera présente des paysages variés, qu’il est possible d’admirer en la parcourant à pied puisqu’elle possède plus de 600 kilomètres de sentiers.

A ne pas louper sur l’île : le monument naturel de Los Roques, celui de Los Organos, la vallée Gran Rey.

La Gomera

Monument naturel de Los Roques

 

La Gomera

La Gomera

La Gomera

 

El Hierro

El Hierro, la plus occidentale des îles Canaries (et également de l’Espagne toute entière), est également la plus petite des sept îles, mais aussi la moins peuplée puisqu’elle ne compte qu’à peine plus de 10.000 habitants. La capitale de l’île est Valverde. Ce petit morceau de terre triangulaire est en fait la partie émergée d’un volcan, qui a connu sa dernière éruption (sous-marine) entre 2011 et 2012. Avec ses paysages variés : nature luxuriante, falaises rocheuses, terres fertiles, volcaniques et eaux transparentes, l’île est classée comme réserve de biosphère par l’UNESCO (elles le sont d’ailleurs toutes). En ce qui concerne la faune et la flore, vous pourrez y observer des lézards géants (atteignant en général les 60 centimètres), ainsi que des genévriers de Phénicie souvent pliés par le vent : il s’agit d’ailleurs des deux symboles de l’île.

Il est également intéressant de noter que El Hierro est entièrement énergiquement auto-suffisante grâce à l’utilisation des énergies renouvelables, point d’honneur de son gouvernement et de ses habitants.

Les principaux points d’intérêt de l’île sont le Parc Rural de Frontera, le Belvédère de la Peña, le Garoé et le Charco Azul. Nous partirons à leur découverte dans un prochain article.

El Hierro

El Hierro

El Hierro

El Hierro

 

Alors, avez-vous décidé sur laquelle vous emmenera votre prochain voyage ? Ou l’article vous a peut-être donné envie de toutes les visiter ? Je dois avouer que je retournerai volontier visiter les sept, tant j’ai appris à aimer les particularités de chacune. Et c’est ce que je ferai, en vous emmenant avec moi à chaque voyage à travers des articles pleins d’informations et de conseils pour que vous puissiez organiser le vôtre au mieux ensuite. Vous me suivez ?


Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Facebook • Twitter • InstagramPinterest

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.